Voyager…

Me voilà, regardant pour un billet d’avion au Mexique. Voyager, ça te donne encore plus le gout de voyager. Ça te donne encore plus le gout de découvrir, de te perdre, de te sentir dépaysée, pas à ta place, te libérer avant tout. Je me jure donc qu’à la seconde où je reviens de ce voyage incroyable, je m’achète un billet d’avion pour n’importe quelle destination… C’est absurde de se projeter autant alors qu’ici le moment présent vaut si cher, mais c’est plus fort que tout.

Mon bonheur à moi, c’est me faire à peine comprendre dans un pays étranger, c’est grimper des montagnes pour voir une vue extraordinaire, c’est rencontrer des gens si heureux avec si peu, c’est tirer des leçons qui n’ont rien à voir avec un cours. Mon bonheur à moi, c’est explorer sans comprendre exactement où je suis, mais comprendre qui je suis à travers le tout.

Le Mexique m’apprend une tonne de choses, mais il est sûr qu’il éveille encore plus mon désir du voyage. Il donne un sens à tous mes efforts académiques pour accomplir mon but de voyager à l’aide de mon métier. Il n’y a pas de mot assez puissant pour faire comprendre combien le voyage est l’expérience la plus enrichissante dans une vie. Il n’y a pas de mot pour décrire le volcan enneigé ou le rire d’un enfant qui prononce un mot en français que je viens de lui apprendre.

Je voudrais échanger ma place pour rien au monde, car les petits moments de blues à s’ennuyer d’un câlin de son copain, d’un ronronnement de son chat, d’un repas de sa maman, n’ont rien à avoir avec les souvenirs d’une vie qui se créent dans un nouveau chez soi. Même si ce n’est que lire un livre, marcher des heures pour voir le plus de choses en une journée ou manger un aliment inconnu, tout devient agréable au final. Ma vie prend un certain sens au final.

Naomie

Teotihuacán

 

Cette entrée a été publiée dans Activités, Puebla. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire