Suggestions de lecture

Voici quelques traductions de l’espagnol proposées par notre bibliothécaire, titres auxquels l’organisme SDM (Services documentaires multimédias) a attribué la valeur 5 : Très recommandé.  Ces titres sont disponibles à la bibliothèque du collège et aussi dans vos bibliothèques municipales.

 

La fête au bouc : roman / Mario Vargas Llosa ; traduit de l’espagnol (Pérou) par Albert Bensoussan.  Paris : Gallimard, c2002, 603 p.

Titre original: La fiesta del chivo.  Éd. originale, 2000.

Résumé :    Un nouveau visage s’ajoute à la galerie des dictateurs qui ont inspiré les écrivains latino-américains: Rafael Leónidas Trujillo, qui régna sur la République dominicaine de 1930 jusqu’à son assassinat en 1961. A travers les souvenirs d’Urania, fille d’un de ses ministres, qui revint dans son pays une génération plus tard, mais aussi en suivant Trujillo et ses complices aussi bien que ceux qui complotent sa mort, dans une chronologie éclatée, où repassent comme dans un kaléidoscope les années de dictature et la féroce répression qui suivit l’attentat, une histoire de bruit et de fureur, de sang et de larmes d’une rare puissance. Un des grands livres de Vargas Llosa. [SDM]

Cote de rangement :    868.6 V297f

 

Cover of: Monica Sanders by Salvador Reyes

Monica Sanders : roman / Salvador Reyes ; traduit de l’espagnol (Chili) par Laure GuilleParis : Phébus, 1993, 206 p.

Titre original: Monica Sanders.   Éd. originale, 1951.

Résumé :    Considéré comme le chef-d’oeuvre de cet écrivain chilien, ce roman maritime que MacOrlan n’hésitait par à placer près des oeuvres de Stevenson et de Rilke, vaut par le double voyage qu’il procure au lecteur. Péripéties d’une chasse aux baleines mais aussi quête intérieure dont l’enjeu est incarnée par la belle du titre (1951). [SDM]

Cote de rangement :    868.6 R457m

 

10 % de votre vie : hommage à Raymond Chandler et Philip Marlowe / Hiber Conteris  traduit de l’espagnol (Uruguay) par François Maspero.   Arles : Actes Sud, 1992, 300 p.

Titre original: El diez por ciento de vida, homenaje a Raymond Chandler y Philip Marlowe. Éd. originale, 1985.

Résumé :    Un roman policier original en ce qu’il confronte le personnage et son créateur dans une enquête fort bien menée. Plus qu’un pastiche réussi, un récit autonome évocateur. [SDM]

Cote de rangement :    868.6 C761d

 

Laisse-moi te raconter– les chemins de la vie / Jorge Bucay ; traduit de l’espagnol (Argentine) par Nelly Lhermillier.  Paris : Oh! éditions, c2004, 346 p.

Titre original: Recuentos para demián.   Éd. originale, 1994.

Résumé :    Littérature thérapeutique: « récits métaphoriques et paraboles édifiantes ». Une petite anthologie d’histoires de toutes les cultures, anciennes ou contemporaines, auxquelles l’auteur (également médecin) a ajouté des faits de sa vie et des contes de son invention. L’éditeur promet que chaque lecteur trouvera dans ce livre des réponses à sa quête personnelle. [SDM]

Cote de rangement :    868.6 B918L

 

José Luis Corral Lafuente - El Cid

El Cid / José Luis Corral Lafuente ; traduit de l’espagnol par Vincent Ozanam.  Paris : SW-Télémaque, 2007, 493 p.

Titre original: El Cid.   Éd. originale, 2000. (français)

Résumé :    Un récit habilement mené et soigneusement documenté qui raconte les aventures du Cid, personnage à la fois légendaire et historique, à travers les mémoires fictifs de son écuyer. Un portrait contrasté et vif de l’Espagne du 11e siècle, alors que Maures et Chrétiens se disputent ce qui n’est pas encore devenu l’Espagne. Par un spécialiste de l’histoire médiévale et auteur de romans historiques réputé. [SDM]

Cote de rangement :    868.6 C823c

 

Les saints innocents : roman / Miguel Delibes ; traduit de l’espagnol par Rudy Chaulet.  Lagrasse : Verdier, 1992, 117 p.

Titre original : Los santos inocentes.   Éd. originale, 1989.

Résumé :    Au début des années 1960, dans une hacienda de Castille, vivent des êtres pauvres, des êtres simples jusqu’à l’innocence, des attardés proches de la nature, cherchant à satisfaire les moindres exigences et caprices de maîtres arrogants et insensibles, fanatiques de chasse aux palombes. La mort «provoquée» d’une corneille apprivoisée déclenchera le drame décrit à la fin de ce beau roman dont Mario Camus a tiré un film. [SDM]

Cote de rangement :    868.6 D353s

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire