Département de Langues   Département de Langues Cégep Marie-Victorin

 Revenir à la Page d’accueil du département.

Películas en español y Películas documentales


Titre : Carne trémula || En chair et en os || Live flesh
Réalisation : Pedro Almodóvar. © 2001 (101 min) — Espagne.
Production originale réalisée en 1997. D’après le roman de Ruth Rendell.
Distribution : Javier Bardem, Francesca Neri, Liberto Rabal, Ángela Molina, Jóse Sancho, Pilar Bardem, Penélope Cruz.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais, en français et en espagnol.
Sommaire : En sortant de prison, Victor veut retrouver Elena, la première femme de sa vie. Il découvre qu’elle est devenue la femme du policier qu’il a blessé et handicapé, cause pour laquelle il a été condamné.
Cote de rangement : 0456


Titre : Carnets de voyage || The motorcycle diaries
Réalisation : Walter Salles; scénario, José Rivera. 2005 (2 h 7 min) — Argentine.
D’après Notas de viaje d’Ernesto Che Guevara; With Che through Latin America / d’Alberto Granado.
Production originale argentine réalisée sur film en 2004.
Distribution : Gael García Bernal, Mia Maestrol, Rodrigo de la Serna, Mia Maestro.
Version : Versions française et espagnole, sous-titres en anglais et en français.
Sommaire : Chronique. En 1952, deux jeunes Argentins, Alberto Granado et Ernesto Guevara, décident de partir à la découverte de l’Amérique du Sud. Enfourchant une vieille moto Norton 500 de 1939, baptisée la Poderosa (la Vigoureuse), ils mettent le cap vers le nord avec l’intention de rejoindre le Venezuela quelques mois plus tard. Les deux amis font face rapidement à bien des difficultés: intempéries, accidents de la route, manque d’argent, pannes de moto, etc. Mais ils font aussi de belles rencontres et découvertes. Au fil de leur voyage, ils vont croiser des paysans chassés de leur terre, des mineurs exploités, des Indiens vivant comme des réfugiés dans leur propre pays. Autant de rencontres qui vont les sensibiliser aux injustices de ce monde. Leur périple se termine par un long séjour dans une léproserie en Amazonie. Contient, entre autres, des scènes coupées, un documentaire sur le tournage ainsi qu’une entrevue avec Alberto Granado, le compagnon de Guevara lors de son périple en moto.
Cote de rangement : 0692


Titre : Cet obscur objet du désir || That Obscure Object of Desire
Réalisation : Luis Buñuel, © 1977 (104 min)
D’après: La femme et le pantin de Pierre Louys.
Distribution : Fernando Rey, Carole Bouquet, Angela Molina, Juliet Berto.
Version : Version française avec sous-titres anglais.
Sommaire : Comédie dramatique. Au cours d’un voyage en train, un homme d’âge mûr, Mathieu, raconte à des compagnons de compartiment son aventure sentimentale avec une jeune femme pauvre et fière, Conchita, qui s’est amusée à l’aguicher et s’est toujours refusée à lui. Après avoir fait sa connaissance alors qu’elle était engagée chez lui comme servante, il l’avait retrouvée en Suisse puis en Espagne où elle était devenue danseuse de cabaret. Prêt à lui assurer une existence luxueuse ainsi qu’à sa mère veuve, Mathieu n’en avait pas moins subi de nouvelles rebuffades, jusqu’au jour où il en était venu à la battre.
Cote de rangement : 0609


Titre : Un chien andalou
Réalisation : Luis Buñuel; scénario de Luis Buñuel, Salvador Dali 2004, © 1929 (17 min)
Distribution : Simone Mareuil, Pierre Batcheff.
Version : Sans dialogues avec intertitres en français et en anglais.
Sommaire : Montage de métaphores surréalistes se prêtant à différentes interprétations. Contient, entre autres, une entrevue avec Juan-Luis Buñuel, le fils du réalisateur, un entretien avec Salvador Dalí et Luis Buñuel ainsi que les commentaires audio de Stephen Barber, un expert du mouvement surréaliste.
Cote de rangement : 0732


Titre : La Ciénaga
Réalisation : Réalisation et scénario, Lucrecia Martel 2005, © 2001 (100 min) — Argentine
Production originale argentine réalisée sur film en 2001.
Distribution : Graciela Borges, Mercedes Morán, Martin Adjemián.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais.
Sommaire : Durant une canicule accablante, deux familles bourgeoises déchues se partagent une villa décrépite près d’un marécage. Contient en plus « Rey muerto », un court métrage de fiction de la même réalisatrice.
Cote de rangement : 1024


Titre : Cirque pour la vie || Cirque for life || Circo por la vida
Réalisation : Luc Côté, Robbie Hart [2005?] (50 min)
Distribution :
Version : Versions française, anglaise et espagnole.
Sommaire : « Raconte l’histoire inspirante d’un groupe de jeunes adultes venus des quatre coins du monde pour monter un spectacle de cirque au Canada. Depuis quelques années, ils participent à un programme unique d’ateliers de cirque appelé Cirque du monde. Ce programme, d’envergure internationale, est une initiative du Cirque du Soleil et de Jeunesse du monde. Par le biais des arts du cirque, Cirque du monde vise à encourager les jeunes en difficulté ou à risque à se prendre en main. »
Cote de rangement :  1042


Titre : Amours chiennes || Amores Perros
Réalisation : Alejandro Gonzalez Inarritu; écrit par Guillermo Arriaga Jordan [2001], © 2000 (153 min)
Distribution : Emilio Echevarría, Gael García Bernal, Goya Toledo.
Version : Production originale mexicaine réalisée sur film en 2000.
Sommaire : Drame de mœurs. Trois récits se déroulant à Mexico mettent en lumière les destins tragiques de divers personnages. Le jeune voyou Octavio s’enrichit en faisant participer son chien à des combats organisés souvent sanglants. Avec cet argent, il espère quitter la ville en emmenant avec lui l’épouse et le bébé de son frère, qui les maltraite. Son rêve s’effondre quand le couple disparaît et qu’Octavio est impliqué dans un violent accident de voiture. Dans l’autre automobile se trouve le mannequin Valeria, qui survit à la collision, mais non sans de terribles séquelles. Témoin du drame, le clochard El Chivo récupère le chien blessé d’Octavio et le soigne, tout en poursuivant ses activités de tueur à gages et ses efforts pour renouer avec sa fille, qu’il a abandonnée lorsqu’elle avait deux ans.
Cote de rangement : 0008


Titre : Abre Los Ojos || Open your eyes
Réalisation : Alejandro Amenabar; scénario, Alejandro Amenabar, Mateo Gil 2001, © 1997 Description physique (117 min)
Production originale réalisée sur film en 1997. Espagne
Official Selection Sundance Film Festival
Distribution : Eduardo Noriega, Penélope Cruz, Chete Lera, Fele Martínez, Najwa Nimri, Gerard Barray, Jorge de Juan, Miguel Palenzuela, Pedro Miguel Martinez, Ion Gabella, Joserra Cadinanos
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais.
Sommaire : Cesar, jeune héritier et grand séducteur, rencontre Sofia lors d’une soirée et passe chastement la nuit chez elle. Nuria, sa précédente conquête, l’atten à la sortie et l’embarque dans sa voiture. Mais la jalouse jeune femme provoque un accident qui la tue, laissant Cesar défiguré. Portant un masque en attendant une hypothétique opération, le jeune homme tente en vain de reconquérir Sofia. Peu après, il est arrêté pour un meurtre dont il n’a aucun souvenir. Un psychiatre l’aide alors à y voir plus clair, mais il n’est pas au bout de ses surprises.
Cote de rangement : 0827


Titre : Coronación || Coronation
Réalisation : Silvio Caiozzi; scénario de Silvio Caiozzi ; produit par Silvio Caiozz et Guadalupe Bornand ; 2005, © 2000 (140 min)
D’après le roman de Jose Donoso : Le couronnement. Chili.
Distribution : Julio Jung, Maria Canepa, Adela Secall, Luis Dubo, Paulo Meza.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais.
Sommaire : Ce film raconte la décadence dans une famille de la haute bourgeoisie chilienne, où Don Andrés, homme d’âge mûr, célibataire sans passion, et qui s’ennuie passablement, tombe amoureux d’une petite paysanne amenée à la capitale pour soigner sa grand mère, laquelle est tout à fait insupportable, et auprès de qui personne ne veut rester.
Cote de rangement : 0890


Titre : El Bola || The ball
Réalisation : Production de Achero Manas [2003], © 2000 (87 min) — Espagne
Distribution : Juan José Ballesta, Pablo Galán, Alberto Jiménez, Manuel Morón, Ana Wagener, Nieve de Medina, Gloria Munoz, Javier Lago, Omar Nuñoz, Soledad Osorio.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais.
Sommaire : El Bola est un garçon de douze ans, élevé dans une famille violente et sordide. Honteux de ce contexte familial, il évite ses camarades de classe. Grâce à l’arrivée d’un nouvel élève dans son école, il découvre l’amitié et une famille où la communication et l’amour prédominent. Il a alors le courage d’accepter sa situation et de l’affronter.
Cote de rangement : 1109


Titre : El mar
Réalisation : Agustin Villaronga 2004, © 2000 (107 min)
Basé sur le roman La mer de Blai Bonet.
Prix: Manfred Salzgeber Award Berlin Film Festival.
Distribution : Roger Casamajor, Bruno Bergonzini, Antonia Torrens.
Version : Version catalane, sous-titres en anglais et en espagnol.
Sommaire : Majorque, 1936. Trois jeunes enfants sont témoins de la violence infligée aux adultes lors de la guerre civile. À la suite de l’assassinat du père de l’un d’eux, Ramallo, Tur et Francisca assistent à la vengeance de ce meurtre sur un camarade. Un acte cruel qui les hantera à jamais. Dix ans plus tard, les trois amis se retrouvent dans un sanatorium. Francisca est devenue nonne, Ramallo rêve de ne faire qu’un avec la mer, Tur est gravement malade. Ramallo cherche un appui auprès de la femme du concierge, qui s’intéresse de près aux jeunes garcons malades.
Cote de rangement : 0953


Titre : España Otra Vez || Spain again
Réalisation : Jaime Camino ; scénario de Roman Gubern, Jaime Camino © 2003 (108 min)
Production originale réalisée sur film en 1969.
Distribution :
Version : Versions anglaise et espagnole, sous-titres en anglais et en espagnol.
Sommaire : Un ancien combattant des Brigades internationales qui revoit Barcelone trente ans après la fin de la guerre civile.
Cote de rangement : 0195


Titre : Femmes au bord de la crise de nerfs || Mujeres al borde de un ataque de nervios
Réalisation : Scénario et réalisation, Pedro Almodóvar 2001, © 1988 (89 min)
Distribution : Carmen Maura, Antonio Banderas, Julieta Serrano.
Version : Versions française, anglaise et espagnole, sous-titres en français, en anglais et en espagnol.
Sommaire : Comédie. Pepa, une actrice, se réveille un beau matin pour constater que Chagrin, son amant, l’a plaquée. De surcroît elle doit venir en aide à une amie liée à un terroriste iranien recherché par la police. Pepa consulte une avocate qui se révèle être la maîtresse de Chagrin. Et c’est Pepa qui a des ennuis avec les forces de l’ordre.
Cote de rangement : 0149


Titre : Flamenco
Réalisation : Carlos Saura, © 1994, 2003 (100 min)
Distribution : Joaquin Cortes, Paco de Lucia, Manolo Sanlucar, Lolo et Manuel Farruco.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais.
Sommaire : Des musiciens, des chanteurs et des danseurs de différentes générations donnent un aperçu de leur interprétation du flamenco.
Cote de rangement : 0464


Titre : Frida
Réalisation : Julie Taymor; scénario, Clancy Sigeland… [et al.] 2003, © 2002 (2 h 3 min)
D’après le livre de Hayden Herrera.
Distribution : Salma Hayek, Alfred Molina, Geoffrey Rush.
Version : Versions française et anglaise, sous-titres en anglais et en espagnol.
Sommaire : Drame biographique. En 1922 à Mexico, Frida Kahlo, dix-huit ans, est victime d’un violent accident d’autobus qui lui fracture la colonne vertébrale. Durant sa longue convalescence, elle passe son temps à peindre. Et dès qu’elle peut marcher, elle se rend directement chez le célèbre muraliste mexicain Diego Rivera pour qu’il juge son travail. L’artiste est immédiatement attiré par cette jeune femme impétueuse et décide de l’épouser. Les deux peintres, aux styles fort différents, partagent une vision politique de gauche qui les amène à héberger pour un temps Léon Trotsky, avec qui Frida aura une aventure. Mais la santé de cette dernière se détériore, tout comme son mariage, ponctué par les nombreuses infidélités de Diego. Contient, entre autres, les commentaires de la réalisatrice et une entrevue avec la comédienne Salma Hayek.
Cote de rangement : 0088


Titre : The house of Bernarda Alba || La casa de Bernarda Alba
Réalisation : Mario Camus 2005, © 1987 (103 min)
D’après l’œuvre de Federico Garcia Lorca
Distribution : Irene Gutiérrez Caba, Ana Belen, Florinda Chico.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais.
Sommaire : Bernarda, conformément aux convenances impose, après la mort de son mari, un deuil de huit ans à ses cinq filles et les soumet à sa règle a l’intérieur de sa maison. D’après la pièce de Lorca, un drame ou l’autorité maternelle s’érige en pouvoir social.
Cote de rangement : 0831


Titre : Intact || Intacto
Réalisation : Juan Carlos Fresnadillo ; scrénario d’Andrés Koppel, Juan Carlos Fresnadillo, 2003, © 2001 (109 min)
Distribution : Eusebio Poncela, Leonardo Sbaraglia, Mónica López.
Version : Versions espagnole et anglaise, sous-titres en anglais et en espagnol.
Sommaire : Thriller. Rescapé des camps de concentration, Sam dirige un casino dans le désert. Son bras droit Federico, survivant d’un tremblement de terre, a le don de voler la chance des gens seulement en les touchant. Mais en voulant acquérir son indépendance, il se fait retirer son don par Sam qui le congédie brutalement. Sept ans plus tard, Federico trouve celui qui lui permettra de se venger. Il s’agit de Tomas, un jeune voleur ayant survécu à une catastrophe aérienne. Dès lors, en guise d’entraînement avant son affrontement avec Sam, Tomas doit participer à une série de compétitions étranges dont l’enjeu consiste à s’approprier la chance d’individus apparaissant sur une photo. Entre temps, la policière Sara, seule survivante d’un accident d’automobile ayant détruit sa famille, poursuit inlassablement le voleur Tomas. Contient, entre autres, un documentaire sur les coulisses du tournage et les commentaires du réalisateur.
Cote de rangement : 0969


Titre : Johnny cien pesos || Johnny 100 pesos
Réalisation : Gustavo Graef-Marino 2000, © 1993 (95 min) Chili
Distribution : Armando Araiza, Patricia Rivera, Willy Semler, Luis Gnecco, Paulina Urrutia, Christian Campos.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais.
Sommaire : Basé sur une histoire vraie. Quand un adolescent malavisé commet son premier vol armé avec quatre autres petits criminels, leur plan infaillible devient subitement un cauchemar et ils se retouvent avec des otages. L’impasse avec la police se transforme en un cirque médiatique où Johnny devient une célébrité malgré lui.
Cote de rangement : 0248


Titre : Los novios búlgaros || Bulgarian lovers
Réalisation : Fernando Guillén Cuervo, Eloy de la Iglesia © 2004 (92 min)
Production originale réalisée sur film en 2003.
D’après le roman de Eduardo Mendicutti.
Distribution : Fernando Guillén Cuervo, Dritan Biba, Pepón Nieto, Anita Sinkovic.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais.
Sommaire : Daniel, 40 ans, a pour seul distraction la fréquentation des bars gay de Madrid. Il y rencontre Kyril, un Bulgare âgé de 23 ans. Après une nuit de passion animale, il tombe fou amoureux du jeune homme. Il va alors se laisser entraîner vers les territoires troubles que fréquente Kyril.
Cote de rangement : 1115


Titre : Lucia Lucia || La hija del canibal
Réalisation : Antonio Serrano, © 2003 (108 min)
D’après le roman La hija del canibal de Rosa Montero.
Distribution : Cecilia Roth, Carlos Alvares Novoa, Kuno Becker.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais.
Sommaire : Lucia est une jeune serveuse dans un restaurant de Madrid. Après la mort de son ami, Lorenzo, un écrivain torturé, elle s’exile sur une île de la Méditérranée. Là-bas, elle y fait la connaissance de Carlos et Elena. Peu à peu, elle se rend compte qu’ils étaient tous deux liés à Lorenzo et que leur histoire est similaire au dernier roman écrit par celui-ci.
Cote de rangement : 0666


Titre : La maison aux esprits || The House of the Spirits
Réalisation : Écrit et réalisé par Bille August [200-], © 1993 (138 min)
D’après le roman d’Isabel Allende. — Chili
Distribution : Jeremy Irons, Meryl Streep, Winona Ryder, Glenn Close, Antonio Banderas.
Version : Versions française et anglaise.
Sommaire : Chronique. En 1926, dans un pays d’Amérique du Sud, Esteban Trueba, d’extraction modeste, souhaite épouser Rosa, issue d’une riche famille. Mais son rêve s’écroule lorsque la jeune femme meurt empoisonnée. Dix-huit ans plus tard, devenu un riche propriétaire terrien, Esteban épouse Clara, la douce sœur de Rosa, dotée d’étranges pouvoirs. Brutal et intransigeant, Trueba voit d’un mauvais œil l’amitié qui lie sa sœur Ferula à Clara, tout comme il s’oppose violemment aux amours de sa fille Blanca avec Pedro, le fils socialiste de son contremaître. Cependant, au début des années 70, lors d’un putsch militaire qui met fin au gouvernement réformiste, son fils illégitime si longtemps ignoré se vengera cruellement de lui.
Cote de rangement : 0735


Titre : Man of la Mancha
Réalisation : Produit et réalisé par Arthur Hiller; scrénario de Dale Wasserman, © 1972, 2004 (129 min)
Basé sur la pièce musicale de Dale Wasserman.
Distribution : Peter O’Toole, Sophia Loren, James Coco, Harry Andrews, John Castle.
Version : Version anglaise et espagnol, sous-titres en anglais, français et espagnol.
Sommaire : Comédie fantaisiste. Angela, danseuse dans un cabaret, vit avec un libraire, Emile, qui rêve d’exploits sportifs et s’entraîne pour une course cycliste. Angela voudrait avoir un enfant, mais Emile, tout à son entraînement, n’est pas d’accord. Elle le menace alors d’obtenir d’un autre ce qu’il lui refuse. Justement, leur ami Alfred serait très heureux d’obliger Angela. Après une série de discussions, Emile finit par se rendre au souhait d’Angela.
Cote de rangement : 0339


Titre : Maria pleine de grâce || Maria, llena eres de gracia
Réalisation : Réalisation et scrénario, Joshua Marston, © 2004 (101 min)
Production originale américano-colombienne réalisée sur film en 2003.
Distribution : Catalina Sandino Moreno, Yenny Paola Vega, Jhon Alex Toro.
Version : Version espagnole, sous-titres en français, en anglais et en espagnol.
Sommaire : Drame social. À 17 ans, la fougueuse Maria supporte mal le train de vie imposé par le modeste village colombien où elle habite. Souvent en conflit avec sa famille, son amour tiède pour Juan la réconforte peu, d’autant plus qu’elle craint d’être enceinte. Refusant de partager le sort de sa sœur, qui élève seule un nourrisson, Maria abandonne son emploi dans une plantation de roses pour chercher du travail à Bogota. Un étranger croisé en route, Franklin, lui propose alors de transporter à New York une importante quantité d’héroïne, sous forme de comprimés dissimulés dans son estomac. Acceptant l’offre, Maria apprend quelques trucs du métier d’une autre « mule », Lucy, mais s’inquiète en apprenant que son amie Bianca a été elle aussi recrutée pour le voyage, qui se révélera beaucoup plus périlleux que prévu. Contient, entre autres, les commentaires audio du réalisateur.
Cote de rangement : 0777


Titre : La mauvaise éducation || Bad Education || Mala educación
Réalisation : Scénario et réalisation, Pedro Almodóvar 2005, © 2004 (105 min)
Distribution : Gael García Bernal, Fele Martinez, Daniel Giménez Cacho.
Version : Versions espagnole, française et anglaise, sous-titres en français et en anglais.
Sommaire : Drame de mœurs. L’acteur Ignacio Rodriguez, alias Angel, fait irruption un soir chez le cinéaste Enrique Goded en se présentant comme un ami d’enfance. Le comédien lui remet une nouvelle qu’il a écrite à partir de leur propre vie afin que le metteur en scène l’adapte au cinéma et lui confie le rôle principal. En lisant le manuscrit, Enrique se replonge dans ses souvenirs de préadolescence dans les années 1960, alors qu’il fréquentait un pensionnat géré par des religieux. Le texte rapporte également les liens troubles qu’entretenait le père Manolo avec ses élèves ainsi que les péripéties, autour de 1980 à Madrid, de la chanteuse travestie Zahara, la soi-disant sœur d’Ignacio. Persuadé que « Angel » cache un lourd secret, Enrique décide de mener sa propre enquête. Contient, entre autres, des scènes supprimées et un court métrage sur les coulisses du tournage.
Cote de rangement : 0728


Titre : Mémoire d’un saccage || [A social genocide] || Memoria del saqueo
Réalisation : Scénario et réalisation, Fernando E. Solanas, © 2005 (114 min)
Production originale helvético-franco-argentine réalisée sur film en 2004.
Distribution :
Version : Version espagnole, sous-titres en français et en anglais.
Sommaire : Documentaire. Jadis très riche, l’Argentine s’est retrouvée dans une situation précaire lorsque le gouvernement a décidé d’inclure les dettes de banques étrangères dans la dette publique. La situation ne s’est guère améliorée durant la dictature des années 1970. Pourtant, c’est en 1989, sous le gouvernement démocratiquement élu de Carlos Menem, que le pillage en règle du pays a débuté. Ayant trahi ses engagements populistes, Menem a mené une politique néolibérale débridée, avec la bénédiction du Fonds Monétaire international. Pendant qu’une élite arriviste s’enrichissait et que la dette continuait à gonfler, la population connaissait chômage et malnutrition. Mais en décembre 2001, alors que le pays traverse une crise financière, des manifestants en colère provoquent le départ des dirigeants corrompus.
Cote de rangement : 1066


Titre : La mer intérieure || Mar adentro || The sea inside
Réalisation : Alejandro Amenábar, scénario, Alejandro Amenábar, Mateo Gil 2005 (2 h 5 min)
Production originale espagnole réalisée sur film en 2004.
Distribution : Javier Bardem, Belén Rueda, Lola Dueñas.
Version : Versions française et espagnole, sous-titres en français et en anglais.
Sommaire : Drame biographique. Depuis 28 ans, Ramon Sampedro est cloué à son lit, devenu quadriplégique à la suite d’un accident sur une plage. Las de sa condition, il lutte avec acharnement pour le droit légitime de mourir, une bataille qui déchire profondément sa famille. Sa cause trouve un large écho parmi la population espagnole et suscite de vives critiques, entre autres de la part de l’Église catholique. Julia, une avocate atteinte d’une maladie dégénérative, veut l’aider à affronter les tribunaux, l’encourageant aussi à publier un livre sur sa vie et son combat. Au fil de leurs rencontres, Ramon et Julia deviennent amoureux, une situation qui déplaît à Rosa, une amie récente du handicapé qui tente, avec maladresse, de le convaincre de renoncer au suicide. La décision de la cour va cependant précipiter les événements. Contient, entre autres, les commentaires audio du réalisateur, des scènes coupées et des scènes additionnelles, un documentaire sur le tournage ainsi qu’une galerie de photos et de dessins.
Cote de rangement : 0729


Titre : Mon ami Machuca || Machuca
Réalisation : Andrés Wood; scénario, Andrés Wood… [et al.] 2005, © 2004 (120 min)
Production originale chilienne réalisée sur film en 2004.
Distribution : Matias Quer, Ariel Mateluna, Manuela Martelli.
Version : Version espagnole, sous-titres en français.
Sommaire : Résumé: Drame social. À Santiago du Chili, en 1973, le père McEnroe, directeur d’une école privée, décide d’intégrer à ses classes quelques enfants autochtones issus de milieux défavorisés. C’est ainsi que Pedro, dont la famille vit dans un bidonville, se lie d’amitié avec le solitaire Gonzalo, fils d’un couple bourgeois. Au-delà de leurs profondes différences de classe, les deux gamins de onze ans deviennent inséparables. Gonzalo vit même ses premiers émois amoureux avec Silvana, la cousine adolescente de son nouveau camarade. Mais pendant ce temps,la ville est secouée par de nombreuses manifestations politiques opposant les partisans du régime socialiste d’Allende, au pouvoir depuis deux ans, et ses ennemis de la droite. Une situation orageuse qui finira par se répercuter sur l’amitié entre Gonzalo et Pedro.
Cote de rangement : 0995


Titre : Le mystère Picasso || The mystery of Picasso
Réalisation : Produit et réalisé par Henri-Georges Clouzot 2003, © 1956 (76 min)
Production française réalisée en 1956 par Filmsonor.
Court métrage d’Alain Resnais tourné en 1950 et intitulé Guernica (13:00)
Distribution :
Version : Version française, sous-titres en anglais.
Options spéciales : Commentaire audio de Peggy Parsons de la National Gallery of Art; Commentaire audio de Archie Rand, professeur à la Columbia University; une bande-annonce.
Sommaire : Explore les pensées et les motivations de Picasso alors qu’il crée une cinquantaine d’œuvres diverses devant la caméra.
Cote de rangement : 0884


Titre : La niña santa || The holy girl || La sainte fille
Réalisation : Scrénario et réalisation, Lucrecia Martel © 2005 (104 min)
Production originale argentine réalisée sur film en 2004.
Distribution : Mercedes Morán, Carlos Belloso, Alejandro Urdapilleta.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais, en français et en espagnol.
Sommaire : L’adolescente Amalia vit avec sa mère divorcée Helena à l’Hôtel Termas, qui appartient à leur famille. Tandis que se tient dans l’établissement un congrès médical, Amalia et sa copine Joséfina suivent des cours d’éducation religieuse, où il est question de la vocation. Quand le docteur Jano, un médecin venu assister au congrès, se frotte d’un peu trop près aux fesses d’Amalia, cette dernière croit enfin avoir trouvé sa mission: prier pour sauver l’âme de cet homme libidineux. Mais la bonne intention de l’adolescente se transforme en attirance et elle se montre à son tour un peu trop entreprenante. Lorsque Helena s’amourache aussi du médecin, ce dernier se fait prendre au piège, au moment où sa femme et ses enfants arrivent à l’hôtel. [© Médiafilm]. Contient aussi un documentaire sur le tournage.
Cote de rangement : 0838


Titre : Nine Queens || Nueve reinas
Réalisation : Produit par Pablo Bossi; écrit et réalisé par Fabian Bielinsky 2002, © 2000 (115 min)
Production originale argentine réalisée sur film en 2000.
Distribution : Gaston Pauls, Ricardo Darin, Leticia Bredice, Tomas Fonzi.
Version : Version espagnole, sous-titres français et anglais.
Sommaire : Buenos Aires, aujourd’hui. La capitale de l’Argentine n’est plus la brillante fille du Rio de la Plata et ses habitants perdent souvent leur vie à essayer de la gagner. Juan et Marcos, deux petits arnaqueurs sans envergures, vont tenter le coup de leur vie avec une affaire pouvant leur rapporter plusieurs centaines de millions de pesos. Ils ont 24 heures pour dérober une planche de timbres rarissimes (les fameuses Neuf Reines) et les revendre à un collectionneur vénézuélien qui doit quitter le pays le lendemain matin. Mais, dans cette jungle de voleurs pickpockets et escrocs, comment savoir qui arnaque vraiment l’autre ?
Cote de rangement : 0759


Titre : The Official story || La historia oficial
Réalisation : Luis Puenzo 2004, © 1985 (112 min)
Production originale argentine réalisée sur film en 1985.
Distribution : Hugo Anna, Guillerino Battaglia, Chela Ruiz, Patricio Contreroi.
Version : Version espagnole. sous-titres en anglais.
Sommaire : Drame social. Professeur d’histoire dans un lycée, Alicia est l’épouse d’un homme d’affaires. Le couple a adopté une fillette, Gabi, il y quelques années. Alicia retrouve une vieille amie qui s’était éloignée du pays après avoir été arrêtée et torturée. Cette femme lui apprend que les services secrets ont disposé, en les offrant en adoption, des enfants de certains dissidents détenus arbitrairement. Alicia, troublée, se demande si Gabi ne serait pas l’une de ces enfants. Elle se renseigne auprès des femmes de la Place de Mai et trouve une vieille dame qui pourrait être la grand-mère de Gabi.
Cote de rangement : 0727


Titre : Parle avec elle || Hable con ella || Talk to her
Réalisation : Réalisation et scénario, Pedro Almodóvar [2002], © 2001 (112 min)
Distribution : Javier Cámara, Dario Grandinetti, Leonor Watling.
Version : Versions française et espagnole, sous-titres en anglais et en français.
Sommaire : Drame. Infirmier solitaire qui s’est occupé de sa mère impotente jusqu’à sa mort, Benigno est amoureux fou d’Alicia, jeune danseuse tombée dans le coma quatre ans plus tôt à la suite d’un accident. De son côté, l’écrivain Marco aime la fougueuse torero Lydia. Or, celle-ci se fait encorner et plonge à son tour dans le coma. Lydia étant soignée dans la même clinique qu’Alicia, Benigno et Marco font connaissance et se lient d’amitié. Toutefois, l’écrivain ne parvient pas à communiquer avec Lydia comme le lui suggère Benigno. Car l’infirmier parle constamment à Alicia, bien qu’elle ne réagisse pas. Il lui raconte ses journées et tente de faire vivre par procuration à la danseuse les activités qu’elle chérissait avant son accident. Benigno maintient cette pratique jusqu’au jour où l’état d’Alicia change de façon inattendue. Contient, entre autres, les commentaires du réalisateur et une entrevue avec ce dernier.
Cote de rangement : 0036


Titre : Salvador
Réalisation : Oliver Stone; scénario, Oliver Stone, Richard Boyle 2001, © 1985 (2 h 3 min)
Distribution : James Woods, John Savage, James Belushi, Michael Murphy.
Version : Version anglaise, sous-titres en français et en espagnol.
Sommaire : Drame social. Richard Boyle, un journaliste dans la dèche, décide de se remplumer en allant faire un reportage sur la crise politique du Salvador. Il entraîne dans l’aventure un ami surnommé Dr. Rock. En arrivant au Salvador, les deux hommes ont maille à partir avec l’armée, mais un officier se porte garant de leurs intentions. Boyle retrouve une jeune femme, Maria, dont il a été jadis l’amant et reprend sa liaison. Bientôt ses yeux s’ouvrent sur les exactions des troupes gouvernementales et des escadrons de la mort formés par l’extrême-droite.
Cote de rangement : 0102


Titre : Solas
Réalisation : Eduardo Santana et Antonio P. Pérez; écrit et réalisé par Benito Zambrano 2003, © 1999 (101 min)
Distribution : María Galiana, Ana Fernández, Carlos Alvarez, Antonio Deche
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais.
Sommaire : Maria vient d’emmenager dans un appartement vétuste d’un quartier défavorisé. Elle a quitté sa famille qui vit à la campagne, ne pouvant plus supporter l’autorité de son père. Enceinte d’un homme qui refuse sa paternité, Maria survit en faisant des ménages. Comme son père est hospitalisé en ville pour une opération, sa mère vient s’installer chez elle. A l’étage au-dessous vit un homme âgé, seul, avec son chien Aquiles.
Cote de rangement : 0667


Titre : Son de mar || Sound of the sea
Réalisation : Produit par Andrés Vicente Gomez; écrit par Rafael Azcona; réalisé par Bigas Luna 2004, © 2001 (95 min)
Distribution : Jordi Molla, Leonor Watling, Eduard Fernandez.
Version : Version espagnole et catalane, sous-titres en anglais.
Sommaire : Martina, une fille d’une petite bourgade méditerranéenne, tombe amoureuse de Ulises, un professeur de lycée. Celui-ci découvre grâce à elle la sensualité de la Méditerranée et en tombe fou amoureux. Elle est sous le charme, comme hypnotisée par les histoires et les poèmes qu’il lui raconte. Quelque temps après leur mariage, Ulises disparaît en mer. Martina finit par se marier avec un riche constructeur, Alberto Sierra, qu’il avait toujours convoitée. Cinq ans plus tard, Ulises, que tout le monde croyait mort, réapparaît.
Cote de rangement : 0830


Titre : Son of the Bride || [Le fils de la mariée || El hijo de la novia]
Réalisation : Juan José Campanella; scénario de Juan José Campanella, Fernando Castets 2002, © 2001 (124 min)
Distribution : Ricardo Darín, Hector Alterio, Norma Aleandro.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais et en français.
Sommaire : Comédie dramatique. À 42 ans, Rafael Belvedere, un restaurateur de Buenos Aires vivant dans l’ombre de son père Nino, se préoccupe plus de son boulot que de sa famille. Nino, qui lui a légué son restaurant, insiste pour qu’il rende plus souvent visite à sa mère Norma qui souffre de la maladie d’Alzheimer. Son ex-femme Sandra lui reproche de négliger Vicky, leur fille adolescente, tandis que sa petite amie Nati aimerait bien qu’il s’investisse davantage dans leur relation. Rafael est secoué lorsque Nino lui annonce qu’il veut enfin réaliser le rêve de Norma, c’est-à-dire l’épouser de nouveau mais cette fois lors d’une cérémonie à l’église. À la suite d’une légère crise cardiaque, le quadragénaire remettra de l’ordre dans ses priorités grâce à Juan Carlos, un ami d’enfance qui a tout perdu.
Cote de rangement : 0720


Titre : Strawberry & chocolate || Fresa y chocolate
Réalisation : Tomás Gutiérrez Alea, Juan Carlos Tabio, scénario, Senel Paz [2000], © 1993 (1 h 44 min)
Distribution : Jorge Perugorría, Vladimir Cruz, Mirta Ibarra.
Version : En espagnol avec sous-titres en anglais.
Sommaire : Drame de mœurs. Un jeune étudiant cubain fidèle à la ligne révolutionnaire devient l’ami d’un artiste homosexuel.
Cote de rangement : 0394


Titre : Tango
Réalisation : Scénario et réalistation Carlos Saura 1999, © 1998 (115 min)
Distribution : Miguel Angel Sola, Mia Maestro, Cecilia Narova, Juan Carlos Copes.
Version : Version espagnole, sous-titres en français, en anglais et en espagnol.
Sommaire : Drame musical. Le réputé metteur en scène Mario Suarez accepte mal que sa compagne Laura, première danseuse de la troupe de tango qu’il dirige à Buenos Aires, le quitte pour un autre homme. L’artiste se lance alors à corps perdu dans la préparation de son prochain spectacle ayant pour thème le tango et ses liens avec l’histoire de l’Argentine. Angelo Larroca, le producteur mafieux de son spectacle, lui demande d’auditionner sa maîtresse Elena. Mario a tôt fait d’apprécier les talents de danseuse de la jeune femme dont il tombe amoureux. Contient, entre autres, un documentaire sur les coulisses du tournage ainsi que les commentaires du producteur Juan Carlos Codazzi et de la comédienne Mia Maestro.
Cote de rangement : 0050


Titre : Thesis || Tesis
Réalisation : Écrit et réalisé par Alejandro Amenabar. 2002, © 1996 (121 min)
Distribution : Ana Torrent, Fele Martinez, Eduardo Noriega.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais.
Sommaire : Angela, une étudiante, prépare une thèse sur la violence audiovisuelle. Elle trouve le corps sans vie de son professeur et entre en possession d’une cassette provenant de la vidéothèque interdite de l’université. Aidée par Chema, un amateur de films gore, Angela mène son enquête et découvre un trafic de snuff movies à l’intérieur de sa faculté.
Cote de rangement : 0788


Titre : Todo sobre mi madre || All About My Mother || Tout sur ma mère
Réalisation : Écrit et réalisé par Pedro Almodóvar, © 1999 (102 min)
Distribution : Cecilia Roth, Marisa Paredes, Candela Pena, Antonia San Juan, Penélope Cruz.
Version : Version espagnole, sous-titres en français et en anglais.
Sommaire : Drame de mœurs. Manuela emmène son fils Esteban au théâtre pour fêter ses 17 ans. Après la représentation, une voiture heurte mortellement le garçon. Accablée par la douleur, Manuela lit le journal intime de son fils et réalise jusqu’à quel point celui-ci souffrait de n’avoir jamais connu son père. Elle décide alors de partir pour Barcelone afin de retrouver ce dernier, un homme qu’elle a quitté après avoir découvert qu’il était travesti. Manuela va ainsi replonger dans le monde du théâtre et des marginaux où elle a jadis vécu. Elle va faire alors la rencontre de personnages touchants qui changeront sa vie.
Cote de rangement : 0138


Titre : Le Trésor de la Sierra Madre || The Treasure of the Sierra Madre
Réalisation : Réalisation de John Huston 2003, © 1948 (126 min)
D’après le roman de B. Traven, Le trésor de la Sierra Madre
Production originale américaine réalisée sur film en 1948.
Distribution : Humphrey Bogart, Walter Houston, Tim Holt.
Version : Version anglaise, sous-titres en français, en anglais et en espagnol.
Sommaire : Drame. Deux Américains échoués au Mexique décident de s’unir à un vieux prospecteur pour chercher de l’or dans la Sierra Madre. Un billet de loterie gagnant leur procure de quoi financer l’expédition. Grâce à un dur travail, les trois hommes réussissent à amasser une petite fortune. Mais l’un d’eux convoite le trésor pour lui seul; il va jusqu’à abattre un de ses compagnons pour s’en emparer. Il est cependant surpris par des bandits mexicains qui le tuent pour avoir ses mulets et dispersent l’or aux quatre vents.
Cote de rangement : 0449


Titre : Valentin || El sueño de Valentin
Réalisation : Alejandro Agresti 2004, © 2002 (83 min)
Distribution : Carmen Maura, Rodrigo Noya, Julieta Cardinali.
Version : Version espagnole, sous-titres en anglais.
Sommaire : Ayant grandi à Buenos Aires dans les années soixante, Valentin, un jeune garçon de 10 ans tente de faire le bonheur de ses proches : ses parents, sa grand-mère et son voisin.
Cote de rangement : 0627


Titre : Véronico Cruz || La deuda interna
Réalisation : Scénario et réalisation, Miguel Pereira 2002, © 1987 (106 min) Argentine
Distribution : Distribution: Gonzalo Morales, Juan Jose Camero.
Version : Version espagnole avec sous-titres en anglais.
Sommaire : Veronico, un jeune Indien, vit avec sa grand-mère dans un village isolé de la Cordillère des Andes. Après le décès de celle-ci, il est adopté par un instituteur. Un jour, ils partent ensemble vers la capitale à la recherche du père de Veronico et apprennent que celui-ci, membre d’un groupe de résistants, fait partie des « disparus ». En 1978, l’instituteur est muté alors que Veronico décide de rester dans son hameau. A son retour, quelques années plus tard, il découvre que les événements politiques ont eu une influence jusque dans ce village reculé.
Cote de rangement : 0242


Titre : Y tu mamá también || Et ta mère aussi! || And your mother too
Réalisation : Alfonso Cuarón; scénario d’Alfonso Cuarón, Carlos Cuarón 2002, © 2001 (1 h 46 min)
Distribution : Maribel Verdu, Gael García Bernal, Diego Luna.
Version : Version espagnole, sous-titres en français et en anglais.
Sommaire : Comédie dramatique. Tenoch Iturbide, fils d’un riche politicien, et Julio Zapata, issu d’une famille de la classe moyenne, sont des amis inséparables, tous deux âgés de 17 ans. Lors d’un mariage, profitant de l’absence de leurs petites amies parties en Europe, les adolescents en rut draguent Luisa, une Espagnole de 28 ans qui a épousé un cousin éloigné de Tenoch. En blague, ils proposent de lui faire voir une plage magnifique nommée la Bouche du ciel, qu’ils ont inventée de toutes pièces. Or, quelques jours plus tard, après avoir appris l’infidélité de son mari, Luisa accepte l’offre des deux jeunes. Le trio part alors en voiture pour un voyage sans destination précise. En route, Luisa couche à tour de rôle avec Tenoch et Julio, ce qui aura pour effet de compromettre l’amitié des deux garçons.
Cote de rangement : 0391


 Revenir à la Page d’accueil du département.

Documentaires (Películas documentales)

Titre : Les Lignes et les volumes
Réalisation : Une série de Jean-Paul Thomas; réalisé par Krzysztof Talczewski; conseiller historique et auteur du commentaire, Michel Tatu 1999 (52 min 50 s)
Sommaire : Annoncé par l’impressionnisme, le 20e siècle rompt définitivement avec l’académisme et libère la peinture de ses dernières contraintes. Du cubisme au surréalisme et au foisonnement des années 60, il voit s’épanouir plusieurs courants et surgir d’immenses talents. On assiste à l’invention du design industriel et on voit des architectes de génie ériger les cathédrales du monde moderne. Le document trace le portrait de cinq géants de la peinture, du design et de l’architecture: Pablo Picasso, Salvador Dali, Marc Chagall, Raymond Loewy (design), I. M. Ping (architecture).
Cote de rangement : 1817


Titre : C’est du Picasso
Réalisation : Pierre Desfons, 1989 (23 min)
Sommaire : Cette vidéo vise à nous faire connaître le célèbre peintre Pablo Picasso et ses œuvres.
Cote de rangement : 0903


Titre : Gaudi
Réalisation : European Video Library, 1992 (27 min)
Sommaire : The extraordinary architecture of Antoni Gaudi (1852-1926) has defied defini- tion by historians and critics since its appearance. Described as neo-gothic, art-nouveau, organic, neo-Catalan, etc..the great visionary realizations of Gaudi cannot really be enclosed in the straightjacket of definition and appear the products of a totally fantastic imagination working almost in a void of tradition. In the history of western art there is indeed no other comparable example of such an original production independent of the legacy of the past.
Cote de rangement : 1953


Titre : Diego Rivera : the Age of Steel
Réalisation : West Long Branch, N-J : Kultur, [1996] (30 min)
Sommaire : Considered by the artist to be the most successful creation of his career, Diego Rivera’s fresco cycle in the Detroit Institute of Art is the finest example of Mexican muralist work in the United States. The film documents Rivera’s painting of the « Detroit Industry » frescos, one of the few modern works to successfully incorporate representations of machines being transfor- med into dynamic, sensual forms.
Cote de rangement : 1528


Titre : The Definitive Dali
Réalisation : Adam Low 1988 (75 min)
Sommaire : This film presents Dali’s entire œuvre painting, sculpture, writing, fashion and film in the context of his extraordinary life and international career. It has been constructed through a combination of specially shot location footage, archive film feature film material, rostrum filming of Dali’s paintings and interviews with Dali’s friends and colleagues. The narration of the film has been drawn from Dali’s own writtings, principally, My Secret Life and The Unspeakable Confessions of Salvador Dali but also critical and other writings Unspeakable Confessions of Salvador Dali but also critical and other writings.
Cote de rangement : 1463